Comment réaliser un gel grâce à la gélification moléculaire

En aliments, ou en expériences physiques, effectuer une gélification moléculaire est toujours intéressant. En art culinaire, réussir la gélification constitue une étape importante afin de réaliser des bons petits plats, ou réussir la gastronomie. Cela peut concerner la présentation des plats et leurs goûts. Au quotidien, nous ne pouvons pas se passer du système de gélification moléculaire. Lorsque nous mettons sur nos plats des viandes de bœufs par exemple,  la gélatine est omniprésente. Mais pour réaliser un gel, il existe des étapes à franchir afin d’en obtenir.

Historique de la gélification moléculaire

La gélification moléculaire trouve ses origines au Japon vers les années 1650. Un seigneur nommé Daimyo, par accident, laissa refroidir du bouillon d’algues à l’extérieur. A son retour, le bouillon s’est congelé donc, il a été obligé de le réchauffer. Le mélange devient alors solide et translucide. A ce moment là, la gélification moléculaire a été découverte. Par la suite, en Europe, lors de la crise de la vache folle, la gélatine a été utilisée pour toutes les sauces.

Comment réaliser un gel grâce à la gélification moléculaire

La gélification moléculaire désigne le procède qui permet d’avoir du gel. Le gel c’est l’état ou la matière se trouve être entre l’état solide et l’état liquide. Le gel se distingue par sa consistance visqueuse et transparente.Différents types de méthodes peuvent être utilisé pour réaliser une gélification moléculaire. En général, trois méthodes sont plus utilisées. Dans un premier temps, il y a ce que nous appelons la gélification avec l’agar-agar. Dans un deuxième lieu, il y a la gélification des carraghénanes et enfin on trouve la gélification alginates. Les gélatines les plus célèbres sont les gélatines animales et végétales. Comme exemple, la gélatine fabriqué avec de l’agar-agar est d’origine végétale et la gélatine d’origine végétale est visible chez la viande de boeuf.